Logbook Français uniquement pour Canister Photo

Géocaching6 juin 2014 à 13:38. 2 commentaires »

Certains me l’ont réclamé alors je le mets à disposition 🙂

Il s’agit du Logbook pour Canister photo (boitier de pellicule photos) mais avec les explications en Français seulement (et du coup un peu plus de logs possibles !).

L’article original se trouve ici : LogBook pour micro-cache (multilingue Français, Anglais, Allemand).

Et la nouvelle version du logbook se trouve là : LogBook-MicroCache-TubePhoto FR

Amusez-vous bien !

 Logbooks pour petites capsules plastique de 1,5mL

Géocaching9 septembre 2013 à 11:18. 3 commentaires »

Voici un nouveau petit logbook à insérer dans des caches de type micro/nano. Ces cache qu’on trouve de plus en plus et qui sont en fait des petits tube de 1,5ml et qui servent en principe plutôt pour les tests d’ADN.

Ils sont bien pratique car se posent partout. Un petit trou dans un caillou, une buche ou une balle de golf par exemple et hop voilà des caches un peu difficiles à trouver.

La page A4 qui vous est proposé ici contient 14 logbook à découper, et une fois n’est pas coutume elle est dans le sens horizontal (mode paysage). De ce fait, les logbook sont un peu plus courts, ce qui permet de les rentrer plus facilement dans la capsule.

Capsule 1.5ml + logbook

Un conseil perso, j’ajoute en général un petit bout de reliure plastique (genre « boudin ») d’un diamètre de 6mm pour maintenir le tout bien fermer et faciliter la sortie du logbook. Beaucoup de gens égarent malheureusement ce petit bout de plastique et c’est bien dommage car il est bien pratique ! Choisissez-le donc plutôt d’une couleur repérable (donc pas comme sur la photo… Il ne me restait que du noir en stock…). C’est en général disponible en Noir, Blanc, Jaune, Rouge, Vert, Bleu. On les trouve dans les magasins de fourniture de bureau, mais aussi en librairie ou en supermarché.

Vous pouvez donc télécharger ce petit logbook (en noir et blanc) ici : LogBook MicroCapsule 1.5ml

 Instructions multilingues pour géocaches

Géocaching10 janvier 2013 à 01:42. 1 commentaire »

Quand vous placez une geocache quelque part, il est de bon ton de placer dedans une feuille permettant d’expliquer à une personne non-initiée, qui l’aurait trouvé par hasard, ce qu’est le geocaching.

En règle générale, on place des instructions en Français. C’est déjà bien. Mais le géocaching étant international, il y  une probabilité non négligeable que des touristes étrangers puissent trouver votre boite par hasard.

Bref, dans ce cas, il est mieux qu’elle trouve des instructions dans sa langue.

Je vous propose donc ici de télécharger un petit livret reprenant les instructions en Français, Anglais et Allemand. J’ai dû faire un choix car 3 langues seulement peuvent tenir dans le livret, et comme dans ma région ce sont les 3 langues dominante des touristes, j’ai opté pour celles-ci.

Si y’a des demandes et des volontaires pour me fournir les instructions dans 3 autres langues, je pourrai refaire d’autres versions éventuellement.

Ce petit livret est basé sur le modèle du logbook de secours déjà vu dans un post précédant. Il est destiné à être placé dans des caches de type « small » (0.5L environ) à « large » (très grosse). Ce n’est donc pas pour des caches micro !

Vous pouvez donc le télécharger ici => Explications Multilingue A4

Les instructions de pliage & découpage sont là => Article sur le logbook de secours

Ah oui, et donc ça donne ça en vrai :

Le livret

 Logbook pour micro caches type « mini-tube » ou « capsules »

Géocaching9 janvier 2013 à 23:56. Aucun commentaire »

Je vous propose cette fois-ci un petit logbook et sa version « refill » pour des micro caches du genre petit tube (voir la photo ci dessous).

Micro-cache Capsule

 

Les fichiers PDF à télécharger permettent de faire 6 logbooks par page A4 (à découper donc).

Quelques petits conseils pour que vos logbooks tiennent bien dans ce type de cache :
1) Ne pas tenter de rentrer 2 rubans dans la capsule, ça ne tiendra pas avec un papier 80g standard.
2) Pour rouler facilement le logbook la première fois, utiliser un cure-dent permet de le serrer tout de suite au bon format, c’est bien pratique et après quelques logbook d’échauffement, il vous faudra moins d’une minute pour les rouler correctement.
3) Commencer à rouler par la fin permet d’avoir le logo Geocaching tout de suite quand on déroule
4) Enfin, pour que le logbook soi plus facile à entrer ou sortir de la capsule, je recommande de mettre autour un petit morceau de « boudin » plastique qui sert pour les reliures  (un boudin de Ø 6mm fait tout à fait l’affaire, au delà ça va avoir du mal à entrer).

Bon, l’inconvénient, c’est que les gens ont tendance à perdre ce petit bout de plastique…

Les feuillets permettent chacun 44 logs (version avec FTF) ou 45 logs (version refill). Ça laisse donc voir venir un peu, même en cas d’Event :-).

Les conseils d’impression sont toujours les mêmes : taille d’impression = 100%, éventuellement sans bordure.

Cliquez ici pour télécharger les logbook avec case FTF : LogBook-Capsule-FTF

Cliquez ici pour télécharger les logbooks refill : LogBook-Capsule-Refill

 Logbook simple pour vos caches

Géocaching12 décembre 2012 à 01:30. Aucun commentaire »

Je vous avais mis en téléchargement un Logbook d’urgence pour l’utiliser au gré de vos journées geocaching en remplacement d’un logbook trouvé trop abimé pour pouvoir être utilisable (par exemple, ayant pris l’eau, étant complet, etc…). Et ce, en attendant que le propriétaire vienne faire une maintenance et le remplace par un vrai Logbook plus résistant et éventuellement plus volumineux.

Je me suis aperçu que ce Logbook d’urgence était également parfois utilisé comme Logbook principal dans certaines caches… Alors du coup, je vous en mets un nouveau en téléchargement. C’est exactement le même dans la forme, sauf qu’il n’est pas écrit « Emergency » dessus 😉

Les instruction d’impression et de pliage sont les même que pour l’autre, je vous renvois donc à l’article correspondant : Cliquer ici.

Pour télécharger ce nouveau Logbook tout beau tout neuf, c’est là : Petit LogBook pour vos caches.

 Nouvelle catégorie…

Géocaching17 septembre 2011 à 14:21. Aucun commentaire »

J’inaugure une nouvelle catégorie sur ce blog 🙂

C’est la catégorie « Géocaching ».

Le géocaching est un loisir que m’a fait découvrir un ami l’année dernière. Mais ce n’est que depuis cette année que j’ai vraiment le temps de m’y consacrer un peu plus et je pense que ça y est, je suis devenu accro…
Je mettrai donc dans cette rubrique des ressources à télécharger par exemple, des idées de caches, des photos…

Alors le Géocaching, c’est quoi ?
Eh bien c’est une activité type « Chasse au trésor » qui se pratique grâce à un GPS (GPS de randonnée, de route, ou bien même avec votre smartphone favori). Ça a été créé il y a environ 10 ans (un peu plus en fait), ça vient des états unis (évidemment…) et c’est aujourd’hui un jeu mondial. On recense actuellement plus de 1,5 millions de caches dans le monde et plus de 5 millions de Géocacheurs.

Le principe ?
Les coordonnées GPS des « caches » (les trésors) sont référencées sur un site Internet (www.geocaching.com). Une fois celles-ci récupérées vous pouvez partir à la chasse, seul, en famille ou avec des potes (c’est toujours plus sympa à plusieurs ceci dit).

Lorsque vous trouvez la cache, il est important de rester discret vis à vis des autres personnes (appelées « Moldus » 😉 par la communauté) de façon à éviter que ceux-ci ne viennent éventuellement détériorer la cache (sans le savoir, juste par curiosité par exemple). De nombreuses caches disparaissent ainsi, ce qui est dommage.
Ensuite, certaines caches contiennent de petits objets (sans grande valeur) que vous pouvez prendre, à condition d’en remettre un nombre équivalent en  échange (et de même valeur, les caches ne sont pas des poubelles !).
Enfin, il vous faut signer le « Logbook », en général un petit carnet ou parfois quelques feuilles, pour marquer votre passage. Il est de bon ton également de « logger » votre visite également sur le site www.geocaching.com. Ça prouvera qu’elle est toujours bien en place et ça fera plaisir au propriétaire de la cache. De plus sans que vous ne révéliez évidemment d’indices trop évidents, certains commentaires peuvent aider les autres joueurs… Evidemment, vous devez replacer la cache exactement là où vous l’avez trouvée, camouflée de la même façon, pour que les suivants puisse également avoir le plaisir de la chercher et de la trouver.

C’est bien, mais ça s’adresse à qui ? C’est pas un peu pour les gamins les chasses aux trésors ?
En fait non. C’est un jeu qui s’adresse à tout le monde, petits et grands de 7 à 77 ans et même plus ! Certaines caches ne seront d’ailleurs accessibles qu’à des chevronnés tant en randonnée qu’en escalade par exemple. D’autres caches ne sont faisables que la nuit. Enfin, les plus nombreuses sont assez familiales et sont donc accessibles à de jeunes enfants encadrés.

Et y’a des objets à chaque fois ?
En fait, non. Il existe différents types de caches : Les « traditionnelles », les « multi-caches » et les « caches mystères » pour les principales (mais il en existe encore d’autre à découvrir 😉 )
Ces caches existent elles-même en différentes tailles selon l’endroit où elles vont se trouver.
Par exemple, une cache standard « traditionnelle » (format « regular ») sera a priori une boite d’une contenance d’environ 1L. Le format « small » ne fera que 0,5L et une boite « large » sera aux alentour de 1,5L (mais parfois beaucoup plus gros aussi !). Ces informations ne sont qu’indicatives. Ces différentes boites contiendront en général des petits objets. On les trouvera a priori en forêt, nature, parcs, etc.
Mais il existe des formats plus petits que la « small », se sont les « micro-caches » (souvent une boite de pellicule photo, mais parfois un tube à essai ou un truc équivalent) et les « nano-caches » (en général ces dernières sont plus dures à trouver car prévues pour le milieu urbain. Elles font souvent environ 1cm x 1cm x 1cm…).
Les micro et nano caches ne contiennent pas d’objets mais juste un petit rouleau de papier qui sert de logbook (et bien souvent même pas de crayon non plus faute de place !). Elles sont très bien pour des endroits exiguës ou dans la jungle urbaine.

Ensuite les caches « traditionnelles » correspondent à une seule boite à trouver. Les caches multiples, elles, constituent un jeu de piste dans lequel vous arriverez sur une première boite, qui vous donnera un indice pour trouver la suivante, etc. jusque la cache finale. Pour ce qui est des caches mystères, vous aurez la surprise de tomber sur une traditionnelle ou une multi (ou parfois encore un truc différent et original !)

ATTENTION : Certains objets sont particuliers. Ils possèdent un code qui permet de les suivre dans leur voyage. C’est objets sont des « Travel Bugs » ou des « GeoCoins ». Ils ne sont pas à conserver. Vous pouvez les prendre de la cache mais il vous faudra les remettre dans une autre cache assez rapidement (généralement avant 15 jours). Il faudra en outre signaler sur le site (via un log particulier supplémentaire) que vous l’avez sorti de la cache puis remis dans une autre. Ces objets ont généralement un but, essayez donc de l’aider à aller là il où le faut 🙂 Et vous pourrez suivre son itinéraire sur le site. J’ai personnellement déjà eu un de ces objets en main qui avait parcouru près de 49000Km !

Bon, ça a l’air sympa ton truc là, mais ça sert à quoi ? J’y gagne quoi si y’a rien de valeur dans les boites ?
Déjà une, ça va vous faire quitter cet écran d’ordinateur devant lequel vous êtes actuellement…
Ensuite, c’est une belle occasion de sortir découvrir de nouveaux endroits dont vous ne soupçonneriez peut-être même pas l’existence, et ce, même à côté de chez vous ! En effet, bien souvent les cacheurs plébiscitent des monuments, des curiosités, des lieux insolites, des lieux avec une très belle vue, etc. Une bonne façon de visiter sa région ou une autre !
Enfin, le géocaching donne un but à une promenade. C’est toujours plus facile de motiver ses enfants pour sortir en forêt (ou ailleurs) avec un but, plutôt que de leur dire « allez, on va marcher un peu »… Je vous garanti que dans le premier cas (recherche d’une cache) même les enfants récalcitrants à sortir se promener seront motivés et seront capables de marcher sur plusieurs Km alors que sans but, ils pesteraient déjà au bout de 50m…

C’est aussi un bon moyen de sensibiliser les jeunes (et moins jeunes…) au respect de l’environnement. Certains évènements Géocaching sont d’ailleurs prévus pour. Notamment les CITO (Cache In Trash Out) qui vous invitent à remplir un sac poubelle des détritus que vous pourriez rencontrer et qui dénaturent le lieu de la cache (et le trajet qui y conduit au passage…). Sac poubelle à mettre dans un lieu approprié par la suite bien entendu 😉

Enfin, vous gagnez ce plaisir de trouver la cache. Avec ou sans difficulté, mais plus la cache aura été difficile à trouver, ou originale, plus grande sera la joie. En plus vous avez l’impression de faire partie d’un monde parallèle, un monde d’agents secrets… Vous seul savez qu’il y a un truc à trouver là. Il faudra parfois décrypter, résoudre une énigme, ou réfléchir aux possibilités ! Personne ne doit vous voir, vous devrez parfois créer des diversions pour ne pas griller la cache… Bref, une aventure 🙂

De temps en temps, vous croiserez également d’autres géocacheurs venus chercher la même cache que vous. C’est l’occasion de rencontres souvent sympathique 🙂

Bon en fait ça à l’air bien cool ton truc ! On fait comment pour jouer ?
Et comment que c’est cool 🙂
Pour plus d’info, je recommande un petit passage sur cette page : http://www.geocaching.com/tools/default.aspx
Vous y trouverez des liens vers des logiciels pour vos smartphones ainsi qu’une brochure en PDF qui explique le Géocaching. Il y a également une présentation en vidéo (mais en anglais).
Si vous souhaitez essayer, vous pouvez vous inscrire sur le site, c’est gratuit (seul l’abonnement Prenium qui apporte quelques avantages est payant). Le lien est en haut de la page.

Pour info, le site est par défaut en anglais, mais vous pourrez le basculer en Français dans le bas de la page.

Un site pour la communauté Française existe aussi : http://www.geocaching-france.com/ mais il vous faudra de toutes façons aussi un compte sur le site officiel.

Une fois que vous aurez un peu pratiqué, trouvé quelques caches et que vous vous serez familiarisés avec l’éthique du jeu, vous aurez peut-être envie, vous aussi, de faire découvrir des endroits insolites en créant une cache. Mais ça, se sera pour un prochain article…

Powered by WordPress and designed by Guillaume Hénot